Les genres theatraux

LE VAUDEVILLE

Jusqu'au milieu du 19° siècle, le Vaudeville est une comédie légère et divertissante, basée sur des quiproquos et généralement  avec des passages chantés. Les pièces jouées sont souvent très populaires, les situations peu crédibles. Selon Boileau,

D’un trait de ce poème en bons mots si fertile,
Le Français, né malin, forma le vaudeville :
Agréable indiscret, qui, conduit par le chant,
Passe de bouche en bouche et s’accroît en marchant.

Ce genre théâtral, considéré comme mineur est volontiers satyrique et les traits sont grossiers. A partir du 19° siècle, les parties chantées disparaissent et les situations décrites sont souvent grivoises... On y parle d'amants, d'époux cocus, d'armoires où se cachent les amants et de portes qui claquent.

L'origine même du mot "Vaudeville" est controversée. certains  y voient "voix de la ville", d'autres de Vaudevire (qui détourne du vrai sens).

Les auteurs du XIX° sont particulièrement prolixes en vaudevilles.... on pense à Labiche, Courteline ou bien Feydau, mais aussi Scribe...

 

LE THEATRE DE BOULEVARD doit son nom au boulevard du Temple, à Paris, où se trouvaient de nombreux théâtres.

Le "boulevard " est un genre très codifié.... le triangle mari femme amant (ou maîtresse) évolue dans un cadre bourgeois ou huppé et en tout cas très parisien.

Ce sont des pièces divertissantes et très morales le plus souvent, bien que traitant de problèmes sociaux ou partant de situations conflictuelles.

 

LA COMMEDIA DELL'ARTE est née en italie au milieu du 16° siècle, et plus exactement, selon certains historiens, le 25 février 1545, à Padova. Elle dérive d'une forme plus ancienne, la pantomime. Les comédiens allaient de ville en ville et jouaient sur des trétaux.

200px-sand-maurice-masques-et-bouffons-01.jpg
Les comédiens sont masqués  par un masque en cuir qui laisse apparaître la partie inférieure du visage.

Les personnages stéréotypés :

  • sand-maurice-masques-et-bouffons-12.jpgOn y trouve des valets (gli zanni), roublards, rusés, comme Brighella ou Scaramouche, un peu filous et toujours prêts à quelque larcin. Arlequin, avec son costume rapiécé, sa verve et son gros gourdin est le personnage le plus populaire sans doute. Pulcinella, le ruséé bossu, Pedrolino (Pierrot), naïf et amoureux de la belle Colombine
  • Des vieux et riches barbons, comme le Sieur Pantalon, marchand et avare, ou des savants, comme il Dottore, ventripotent et jargonnant en latin.
  • Des soldats (Capitano), célèbres pour leurs rodomontades, Matamore, vaniteux, bravache et vantard
  • Des belles ingénues, comme Colombine ou Isabelle.

Les intrigues sont simples et se réduisent à un simple canevas qui  laisse une grande part à l'improvisation des acteurs.

Molière s'est inspiré de la Commedia dell'Arte pour créer ses personnages (Scapin, Sganarelle) et ses pièces.

 

LE MARIVAUDAGE

Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux , dit Marivaux, est né à Paris en 1688. Il mourût en 1763.

Marivaux a écrit pour le théâtre des textes d'une grande élégance, où le badinage, la légèreté, les chassés croisés amoureux ne masquent pas la profondeur des sentiments. Les comédies à la Marivaux ne sont pas un genre théâtral, mais un style, décliné par de nombreux auteurs du 19° siècle. Maintes fois copié, jamais égalé.Marivaux avait étudié les personnages et les ressorts des comédies italiennes qui se jouaient à Paris, et s'inspira de ce Théâtre en approfondissant certains personnages, dont Arlequin.

De son vivant, le style de Marivaux était décrit comme ampoulé, précieux, alambiqué et souvent raillé, notamment par Molière qui se moque de lui dans les précieuses ridicules. Ce n'est que bien plus tard que son style sera reconnu et apprécié. Auteur très fécond, il siégea à l'Académie française jusqu'à sa mort. Son élection à l'académie n'alla pas de soi : refusé avec véhémence malgré l'appui de son amie, Mme de Tercin, il obtint son fauteuil (le n°24) parce qu'il avait comme concurrent Voltaire qui avait beaucoup plus d'ennemis que lui!

Voltaire aurait écrit de lui : « Il pèse des œufs de mouche dans une balance en toile d'araignée. ».

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×