Jean Anouilh

Quel est l'un des auteurs les plus étudiés au Lycée et au collège?

Qui n'a pas lu ou n'a pas été sommé de lire Antigone?

Anouilh est l'auteur favori des cours de français... on aime ou on déteste Antigone, mais Anouilh ne se résume pas à cette belle pièce si tragique et si violente.

Jean Anouilh est né en 1910, et a disparu le 3 octobre 1987 à Lausanne. Fasciné par le théâtre, Anouilh a débuté en devenant  le secrétaire de Jouvet. Il a ensuite travaillé dans la publicité, où il a connu Prévert, Paul Grimault.  Michel Bouquet, qui est resté son fidèle ami était l'un de ses auteurs fétiches.

Il a laissé de très nombreuses pièces, mais son premier grand succès après "Le voyageur sans bagages" fut sans doute "le bal des voleurs", en 1938, qui met en scène des voleurs naïfs, des aristocrates au sens de l'humour et des aigrefins arrivistes, le tout sur fond de villégiature.

Il y a chez Anouilh une constate dualité entre l'humour et l'aspect brillant d'une écriture élégante, et un côté très sombre, hanté par l'inéluctabilité du destin et la fatalité  d'une condition sociale. Parfois "boulevardier", parfois tragédien, très inspiré par les auteurs comme Pirandello ou encore Thekhov, Anouilh  est difficilement réductible à un style de théâtre.

Il a lui même classé ses pièces en Pièces roses, Pièces noires, Pièces brillantes, Pièces grinçantes, Pièces costumées, Pièces baroques, Pièces secrètes et Pièces farceuses.

Anouilh

 

Antigone, d'après Sophocle a été écrite en 1942, et crée en 1944.

L'histoire tragique de cette héroïne absolue a été reçue de façon assez équivoque en cette période  trouble.

Mais cette pèce resiste à l'épreuve du temps et se place parmi les chez d'oeuvre du théâtre du XX° siècle.

La Grotte est l'une de ces dernières pièces : philosophique, mise en abyme, duale... elle résume l'univers d'Anouilh, avec ses personnages récurrents, comme le commissaire ou le père Romain, ses héroïnes magnifiques, sur fond de conflit social et d'amour impossible... Son semi échec en 1961 a été un coup dur pour Jean Anouilh qui s'était beaucoup livré dans cette pièce, sous les traits d'un auteur angoissé par son succès, et qui n'a pas reussi à écrire la pièce qui se joue, malgré lui...

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×